Projets et travaux

Travaux 2017

  • Création d’un réseau d’eau pluviale route de Gevrey :

La commune ayant subit de fortes précipitations pluvieuses au printemps de 2016 et suite à l’inondation de plusieurs pavillons, des travaux ont été engagées pour créer un réseau d’eau pluviale d’un diamètre de 800 mm sur une longueur de 150 mètres avec des regards de branchement. Ce collecteur sera en capacité de traiter les évacuations des eaux pluviales d’une partie de la place de l’Eglise et de la route de Gevrey.

Ces travaux d’un montant de 34 000 € TTC ont été financés en partie par des aides de l’Etat au titre de la DETR et par le budget communal.

creation-dun-reseau-deau-pluviale-route-de-gevreycreation-dun-reseau-deau-pluviale-route-de-gevrey

  • Aménagement de secteur de la Boïse :

Ces travaux ont pour objectif de sécuriser le déplacement des piétons le long de la rivière, de remettre en état les murets du pont traversant la rivière et réaliser un aménagement paysagé sur la place.

Après différentes phases d’études, il a été décidé de réaliser ce nouvel aménagement en 2017.

Ces travaux actuellement en cours consistes à un reprise des abords de la rivière, de la couche de roulement, d’un aménagement paysagé avec des balustres pour la sécurité des piétons et une mise en peinture du poste d’assainissement.

Le montant de ces travaux ont été arrêtés à 143 412 € TTC et subventionnés à hauteur de 30 000 € par le Département de la Côte d’Or et financés par des fonds libres de la commune.

amenagement-de-secteur-de-la-boiseamenagement-de-secteur-de-la-boise

  • Réfection de la couche de roulement, Place de l’Eglise

Ces travaux ont été assurés sous maîtrise d’ouvrage du Département de la Côte d’Or et font suite à la déformation de la couche de roulement et aux infiltrations des eaux pluviales qui détérioraient la structure de la chaussée.

refection-de-la-couche-de-roulement-place-de-legliserefection-de-la-couche-de-roulement-place-de-leglise

  • La vie des nouveaux quartiers :

Après la réalisation de 23 logements au Coteau du Bief, un nouveau quartier nommé « Le Pré Chevillot » est actuellement entrain de voir le jour avec 13 logements.

A ce jour, 9 permis de construire ont été acceptés et les premières familles emménageront en début d’année 2018. Les travaux de construction des pavillons et de la voirie sont prévus d’être terminés au milieu de l’année prochaine.

la-vie-des-nouveaux-quartiersla-vie-des-nouveaux-quartiers

  • Suppression et enfouissement de ligne électrique :

Un grand changement au niveau de l’environnement: la suppression de ligne électrique qui surplombait le quartier des Crais.

Cette opération sous maitrise d’ouvrage d’ENGIS était devenue obligatoire pour des raisons de mise en conformité liée à la sécurité.

suppression-et-enfouissement-de-ligne-electriquesuppression-et-enfouissement-de-ligne-electrique

  • Patrimoine : Une page qui se tourne…

Un samedi matin par un temps d’automne, le camion de Camille est parti pour une nouvelle vie.

Pour beaucoup d’entre nous, nous avons gardé cette image de notre Camille avec son commerce ambulant qui circulait sur tout notre territoire.

Une nouvelle vie, bien méritée car mis en circulation en 1970, ce camion était immobilisé depuis 1988 au moment de la retraite de notre CAMILLE MAILLOT. Ce camion-épicerie a été repris par un musée de Saône-et- Loire pour être restauré et refaire une seconde vie pour le plaisir des cinéastes.

le-camion-de-camille


Travaux 2015

Restauration du lavoir et de la source de Saint Philibert

travaux-lavoir-240

 

Plan Local d’Urbanisme

Vous envisagez de réaliser des travaux ?

urbanisme-200x174

Pour construire, rénover, agrandir ou simplement édifier une clôture, vous devez déposer une déclaration préalable ou un permis de construire.

Consultez le plan de zonage du village pour connaître le nom de la zone où vous habitez puis référez-vous au règlement du PLU à la section correspondant à cette zone.

Modifications du 12 janvier 2006 : coefficient d’emprise au sol en zone UB de 0,12 à 0,25et en zone 1AU de 0,20 à 0,25

Attention : Si vous habitez à moins de 500 mètres de l’église (tous sauf la Rue du Pré Rond), bâtiment classé, vous êtes alors soumis aux règles des Architectes des Bâtiments de France pour vos travaux.

Des informations pratiques et formulaires sont disponibles sur :

Radar pédagogique

radarLes premiers radars «pédagogiques» avaient été installés à la place des panneaux annonçant les radars fixes qui flashaient. Après la dépense de leur installation, ils ont été retirés du fait de leur peu d’impact sur trafic routier.

Certains ont été redistribués dans des « zones de danger ».

Ceux qui nous concernent ici, sont des radars, qui contrairement aux précédents, installés par l’état,
sont eux, installés par les communes pour leur usage et le traitement du trafic automobile passant dans leur agglomération.

Les radars pédagogiques affichent la vitesse du véhicule et parfois un texte visant à inciter les usagers en infraction à modifier leur comportement, sans les verbaliser.

Mais dans tous le cas, cela reste indicatif, d’où le terme en voeu pieu de « pédagogique »

Lorsque le message s’adresse à des automobilistes convaincus du respect des riverains il n’est pas besoin d’insister.

De même lorsqu’il s’agit d’individus hermétiques à tout raisonnement censé, seule la verbalisation semble pouvoir les toucher.

Autre détournement de ces radars, des jeunes (et de moins jeunes) testent leur vitesse en passant chacun à leur tour devant l’engin, qui pour cette raison n’indique plus de chiffre au delà de 100 km/h .

Néanmoins, ne soyons pas négatif, cela peut à la longue influer, sur les comportements.

De plus un enregistrement est fait du trafic, nombre de véhicules et vitesses, sans que les immatriculations soient indiquées, j’en entends qui respirent mieux.
Mais cela peut être utilisé pour une amélioration de voirie, identifier les périodes de pointe etc…

Quelques chiffres :

Sur 2 194 véhicules en moyenne qui traverses par jour notre commune, nous relevons les tranches de vitesse suivantes avec 55% de conducteurs qui ne respectent la vitesse autorisée :

moins 50 km/h 50à 59 km/h 60 à 69 km/h 70 à 79 km/h 80 à 89 km/h 90 km/h à 100 km/h
987 véhicules 45% 833 véhicules 38 % 285 véhicules 13 % 65 véhicules 3 % 23 véhicules 1 % 1 véhicule

Celui de St Philibert, en photo en action, avait dans un premier temps été installé en alimentation autonome, mais St Philibert n’est pas St Tropez, les panneaux solaires ne bronzaient pas assez et les batteries ont fait grève. Depuis c’est le secteur qui l’alimente et nous avons remarqués que finalement le comportement des conducteurs avait changé.

radar-en-action

Restauration du lavoir et de la source de Saint Philibert

travaux-lavoir-640
Selon les engagements pris lors du renouvellement du conseil municipal de mars dernier, il a été programmé par mis différents travaux la restauration du lavoir communal et de l’oratoire ou se trouve le Saint de la commune.

travaux-lavoir
Après le passage des années, le lavoir alimenté par la source avait une toiture très abîmée et devait être restauré pour éviter des frais supplémentaires sur la charpente.

travaux-lavoir
Les pierres intérieures du lavoir ont-elles aussi mal vieillit et doivent en partie êtres remplacées. Pour parfaire cette opération, une reprise de maçonnerie sur l’ensemble des murs extérieurs sera réalisée.

Ce lavoir est alimenté par la source ou se tiens un oratoire datant de 1831 qui abrite le SAINT de la commune ou chaque année lors du lundi de Pâques une procession à lieu avec la paroisse de Gevrey.

Cet édifice ayant des pierres en parties haute très endommagées sera démonté et restauré en totalité.

L’ensemble de ces travaux représente un investissement de 36 847 €TTC et sont subventionné par le Conseil Départemental de la Côte d’Or et la dotation d’équipement des territoires ruraux à hauteur de 64% du montant HT.

Il faut souligner également que ces travaux sont assurés par les entreprises Pédron de Thorey en Plaine pour la charpente /couverture, Argenton de Couternon pour la maçonnerie et la marbrerie GOUROUX de Gevrey-Chambertin pour la partie des pierres de taille.

Comme le souligne bien le Maire Hubert POULLOT, ces travaux représentent un effort financier sur le budget communal mais étaient devenues indispensables pour préserver le patrimoine communal qui représente l’histoire de notre village. Il y a encore une cinquantaine d’année chaque mère de famille venait une fois par semaine rincer le linge de maison et entendre les commérages du village. C’était une autre époque…

travaux-lavoirtravaux-lavoir